Catégories
Actions Solidaires

Profil de développement communautaire international: Famille Modesta Mlagile en Tanzanie

Dans cette série, les familles participant au programme de démonstration Reaching Children’s Potential (RCP) en Tanzanie expliquent comment leur participation améliore leur vie. Le programme RCP de Global Volunteers engage des volontaires à court terme pour aider les parents à fournir des services essentiels améliorant la santé, éradiquant la faim et améliorant la cognition – dans le but d'éliminer le retard de croissance chez les enfants dans le quartier d'Ukwega et dans toute la Tanzanie. Grâce au RCP, les familles obtiennent la nutrition, les soins de santé, les connaissances, la technologie et les encouragements nécessaires pour lutter contre le retard de croissance et faire en sorte que leurs enfants puissent réaliser leur plein potentiel. Le programme RCP est un effort global axé sur l'enfant, dirigé par les parents, centré sur la famille et mené par la communauté. Cela commence avec la grossesse et se poursuit jusqu'au 18e anniversaire, en mettant l'accent sur les 1000 premiers jours de la vie. Lisez l’interview de Modesta Mlagile sur le programme RCP ici.


Modesta, nous savons que vous avez apporté des changements importants à votre routine quotidienne qui ont abouti à une meilleure santé pour vous et vos enfants. Que faites-vous différemment maintenant en tant que membre du RCP?

Deux choses: autrefois, je n’étais pas préoccupé par le fait de me laver régulièrement les mains avec du savon et de l’eau, mais maintenant je suis très sensible à ce sujet parce que j’en ai vu les avantages. Dans le passé, je prenais les choses simplement comme si je me lavais les mains ou si je ne les lavais pas, ça va. Mais maintenant (après avoir appris l'hygiène des mains grâce au RCP), le lavage des mains avec du savon et de l'eau est obligatoire. De plus, j'ai nourri exclusivement mon plus jeune fils, Simon, pendant six mois. Avec mes autres enfants, je leur donnais du porridge dans les deux ou trois mois car ils pleuraient vraiment la plupart du temps. Mais lorsque j'ai appris l'importance de la nutrition pendant l'allaitement, j'ai réalisé qu'ils ne recevaient pas suffisamment de lait maternel car je ne mangeais pas correctement. Donc, actuellement, je mange très bien et les repas Rise Against Hunger aident beaucoup à produire suffisamment de lait pour mon bébé, et il en consomme suffisamment.

Parlez-nous de l'importance du lavage des mains pour votre famille.

Après un atelier RCP, j'ai décidé d'enseigner tout de suite à ma famille en attendant que la station de lavage des mains soit installée chez nous. J'ai immédiatement mis un seau d'eau à l'extérieur des toilettes avec une cruche d'eau et du savon. Lorsque j'enseignais à mes enfants, je leur ai dit l'importance de se laver les mains et qu'il y a toujours des bactéries invisibles sur leurs mains, ils doivent donc se laver les mains régulièrement. J'ai souligné les moments importants pour eux de se laver les mains. Je savais que c'était une bonne pratique à adopter car dès le premier jour de pratique du lavage des mains, j'ai senti la différence sur mes mains. Ils étaient propres tout le temps et m'ont donné confiance pour cuisiner et préparer les repas. Et depuis que nous avons commencé à faire cela, nous ne souffrons plus de maladies, principalement la toux, l'écoulement nasal et la fièvre de l'estomac.

https://globalvolunteers.org/
La station de lavage des mains installée par le programme RCP à l’extérieur de la maison de Modesta est utilisée par tous les membres de la famille. «Cela m'a donné confiance pour préparer en toute sécurité les repas de ma famille», dit-elle.

C’est une belle réussite! Quels autres changements avez-vous apportés?

Je mange les repas Rise Against Hunger (RAH) avec un peu d'huile et de sel pour avoir suffisamment de lait maternel pour garder mon enfant en bonne santé et fort tout le temps. Simon va bientôt commencer à manger les repas car il vient d'avoir six mois. Il est très actif et je me sens toujours plus fort après avoir mangé les repas. Dans notre famille, nous mangeons principalement ugali, haricots, légumes, sardines, riz, ignames, manioc, patates douces et bananes et avocats lorsqu'ils sont disponibles. Ma fille Gloria, qui est à la maternelle, reçoit des repas RAH deux fois par jour à l'école et est devenue très active par rapport à ce qu'elle était auparavant.

Je m'assure également que mes enfants reçoivent chaque matin une bouillie nutritive que je prépare à partir d'un mélange de maïs, de millet, de riz et d'arachides. De plus, j'ai essayé de fournir trois repas par jour et j'ai planté plus de légumes à la ferme pour que nous puissions en avoir tous les jours.

https://globalvolunteers.org/
Modesta a connu une plus grande croissance chez son plus jeune, Simon, par rapport à ses trois autres enfants. Elle attribue cela à ce qu’elle a appris sur la nutrition et le développement de l’enfant lors des ateliers RCP.

Pourriez-vous partager un peu votre parcours et votre vie quotidienne?

Je suis né et j'ai grandi à Idunda, mais après mes études primaires, mes parents ont déménagé à Mkalanga (dans le quartier Ukwega) et nous vivons ici depuis. Mon mari n'est pas originaire d'ici non plus, mais nous nous sommes rencontrés ici à Mkalanga. Je n'ai pu terminer que l'enseignement primaire. Nous avons une entreprise – un magasin de vente d'articles domestiques – et nous cultivons du maïs, des haricots, des légumes, des ignames, des patates douces, du manioc et des fruits, principalement des bananes.

À propos de mon horaire quotidien, je me réveille généralement à 6 heures du matin. Je passe la plupart de mon temps à la ferme ou au magasin – cela dépend simplement de l'emploi du temps de la journée. Je prépare généralement trois repas par jour. La distance pour aller chercher de l'eau d'ici est de près d'une demi-heure dans les deux sens. Quand j'ai le temps de me détendre, je joue généralement avec mes enfants ou parfois je lis la Bible. Si je pouvais avoir accès à d'autres livres, je les lirais également.

Mkalanga est un endroit très agréable car on y trouve de nombreux essentiels. Je convaincrais tout le monde de vivre à Mkalanga car c’est un endroit agréable avec une terre fertile où de nombreuses cultures peuvent être cultivées. J'apprécie Mkalanga plus que le village où je suis né et j'ai grandi.

https://globalvolunteers.org/
Modesta dit que les ventes dans son magasin sont saisonnières et pas très régulières.

«Je savais que c'était une bonne pratique à adopter car dès le premier jour où je me suis bien lavé les mains, j'ai senti la différence sur mes mains. Ils étaient propres tout le temps et m'ont donné confiance pour cuisiner et préparer les repas.« 

– Modesta Mlagile, maman RCP

Quelle a été votre expérience lors de la naissance de votre dernier fils, Simon?

J'ai eu la chance d'accoucher à la clinique générale d'Ipalamwa et les services étaient excellents. La clinique m'a aidé même lorsque j'étais enceinte car je souffrais de maux d'estomac. Mais depuis que j'ai été soigné là-bas, mon estomac était guéri. Et après l'accouchement, je me sentais très fort comme si je n'avais pas simplement accouché. Cela montre que le personnel y est des professionnels. Quand je compare cet accouchement avec mes accouchements ailleurs, je me souviens à quel point je me sentais fatigué après l'accouchement. Les services sont donc incomparables.

«J'ai eu la chance d'accoucher à la clinique générale d'Ipalamwa et les services étaient excellents. Même après l'accouchement, je me sentais très fort comme si je n'avais pas simplement accouché. Cela montre que le personnel est composé de professionnels.

– Modesta Mlagile, maman RCP

Parlez-nous de vos enfants, Modesta.

Mes enfants aiment jouer et sont tous intéressés par le sport. Leur performance à l'école s'améliore. Je les aide généralement à établir un calendrier de leurs activités et je m'assure qu'ils ont le temps de revoir ce qu'ils ont appris à l'école. Je vois Gloria changer chaque jour et sa compréhension est bien meilleure qu'avant. Je veux travailler dur pour que mes enfants réalisent leurs rêves. Je veux qu'ils étudient très dur, s'instruisent et aient de bons emplois de leur choix. Je me sens très heureuse quand je vois mes enfants et je suis une maman fière!


Pour en savoir plus sur le programme RCP et les familles du quartier Ukwega, choisissez parmi les archives ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *