Catégories
Actions Solidaires

Atteindre le potentiel des enfants en Tanzanie: Bienvenue à Sophia Lukonde

Chaque mois, les soignants de Global Volunteers dans le quartier Ukwega de Tanzanie rencontrent les familles qui souhaitent participer au Programme de démonstration Atteindre le potentiel des enfants (RCP). Le but du RCP est d'éliminer le retard de croissance infantile dans les cinq villages desservis: Ipalamwa, Makalanga, Lulindi, Ukwega et Makungu. Plus précisément, les familles obtiennent la nutrition, les soins de santé, les connaissances, la technologie et les encouragements nécessaires pour lutter contre le retard de croissance et pour s'assurer que leurs enfants peuvent réaliser leur plein potentiel. Le retard de croissance est la croissance et le développement altérés que les enfants connaissent en raison d'une mauvaise nutrition, d'une infection répétée et d'une stimulation psychosociale inadéquate. Les enfants sont définis comme ayant un retard de croissance si leur rapport taille / âge est supérieur de deux écarts-types à la médiane des normes de croissance de l’enfant de l’Organisation mondiale de la santé. Le programme RCP de Global Volunteers est un effort global axé sur l'enfant, dirigé par les parents, centré sur la famille et dirigé par la communauté, commençant par la grossesse et se poursuivant jusqu'au 18e anniversaire, en se concentrant sur les 1000 premiers jours de la vie.


Après que Sophia Lukonde, une mère célibataire du village d'Ukwega, ait été référée à la clinique générale d'Ipalamwa à la recherche de soins médicaux pour son bébé, elle a rejoint le RCP. Son entretien a été mené par le personnel tanzanien de Global Volunteers, et sa participation au RCP est rendue possible par la générosité et le service de bénévoles et de donateurs à court terme.

Qu'aimeriez-vous partager sur votre parcours, Sophia?

Je suis né dans le village d'Ukwega il y a 23 ans et j'ai terminé mes sept années d'enseignement standard (7e année) à l'école primaire d'Ukwega. Je suis célibataire avec deux petits enfants, Noela Mgessa, qui a six mois maintenant, et Hashimu Shabani, qui est né le 13/5/2016. Je ne veux plus tomber enceinte maintenant, donc j'utilise une méthode de planification familiale. Je vis avec ma grand-mère et d'autres frères et sœurs. Nous cultivons du maïs, des haricots et des pommes de terre; la plupart pour la consommation et le reste, nous vendons pour gagner de l'argent.

Pourquoi avez-vous rejoint le programme RCP?

J'ai décidé de rejoindre le programme RCP le 22 mai de cette année parce que je voulais apprendre. Lorsque j’ai visité la clinique générale d’Ipalamwa de Global Volunteers pour des problèmes médicaux, j’étais satisfait du traitement et de la façon dont ils s’occupaient des enfants. Je veux avoir plus d'aide, de nouvelles connaissances et compétences pour aider mon enfant à grandir. De plus, je veux travailler en étroite collaboration avec les soignants du RCP pour obtenir du soutien sur la façon de bien élever mes enfants. J'espère avoir une vie heureuse avec ma famille.

femme prend soin de bébé village tanzanie
Sophia Lukonde s'occupe de son bébé, Noela, à son domicile dans le village d'Ukwega.

Comment avez-vous entendu parler du programme RCP?

J'ai entendu parler du programme RCP l'année dernière lorsqu'il a été présenté lors d'une réunion publique dans le village d'Ukwega. Ma sœur cadette, Mama Nancy, a également rejoint le programme. Elle m'a fait part des visites à domicile et des sujets d'atelier qu'elle a appris. Elle m'a dit qu'elle trouvait le programme RCP très utile.

«Ma sœur cadette a déjà rejoint le programme RCP. Elle m'a fait part des visites à domicile et des sujets d'atelier qu'elle a appris. Elle m'a dit qu'elle trouvait le programme RCP très utile. »

– Sophia Lukonde, maman du RCP

Quelles sont vos plus grandes préoccupations concernant la santé de votre famille?

La santé de mon enfant Noela Lugessa me préoccupe le plus. Au cours des quatre mois qui ont suivi mon accouchement, j'ai remarqué qu'elle n'avait pas de contact visuel ou de réponse aux jouets ou à tout ce qui se rapprochait d'elle. J'ai visité le dispensaire le plus proche et ils m'ont juste donné des médicaments pour le traitement pendant six jours. Mais mon enfant avait toujours le problème après avoir terminé le traitement, la situation est donc restée la même. J'ai décidé d'aller à la clinique générale d'Ipalamwa (IGC) pour un traitement. Les médecins là-bas ont identifié que mon enfant avait un problème de contact visuel. Ils m'ont conseillé d'aller dans un hôpital spécial pour obtenir de l'aide. Cela m'a fait sentir tellement soutenu et il a été utile de savoir où je devais orienter mon enfant. C'était si difficile de savoir tout cela par moi-même. J'espère en apprendre beaucoup plus sur RCP pour aider Noela à se développer normalement. Je m'attends à ce qu'elle continue de s'améliorer à mesure que j'apprends.

«Les médecins de l'IGC m'ont conseillé d'aller dans un hôpital spécial pour obtenir de l'aide. Cela m'a fait sentir tellement soutenu et il a été utile de savoir où je devais orienter mon enfant. C'était tellement difficile de savoir tout cela par moi-même. »

– Sophia Lukonde, maman du RCP

Vous pouvez aider Sophia et plus de 500 autres mères du RCP à apprendre comment permettre à leurs enfants d'atteindre leur plein potentiel. Soutenez dès maintenant le programme RCP de Global Volunteers avec un cadeau mensuel ou unique et rejoignez un futur programme de service pour apporter des ressources importantes aux familles de la circonscription d'Ukewega.

Pour en savoir plus sur le programme RCP et les familles du quartier Ukwega, choisissez parmi les archives du blog du programme ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *